Sopalin® à l’ère du développement durable

À première vue, des feuilles d’essuie-tout à usage unique semblent loin des questions environnementales. Pourtant, les démarches d’amélioration sont bien concrètes.
Aujourd’hui, ce n’est un secret pour personne que l’industrie de production de papiers est gourmande en ressources, qu’il s’agisse du bois, de l’eau ou de l’énergie. Cet état de fait est précisément la raison pour laquelle une marque à forte notoriété telle que Sopalin® a pris de nouvelles mesures pour non seulement atténuer son impact, mais démontrer qu’il est possible d’agir en faveur du respect de l’environnement.

Des changements tangibles
Si longtemps la provenance du bois à l’origine du papier n’a pas été source de préoccupation, Sopalin® peut aujourd’hui mettre en avant sa certification FSC® Mixte qui assure une production à partir de matières premières certifiées, issues de forêts gérées de façon responsable et de sources contrôlées. Le Groupe Sofidel, propriétaire de la marque, a également signé en 2017 un partenariat d’une durée de trois ans avec WWF, la première organisation mondiale de protection de l’environnement. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le célèbre logo du Panda sur l’ensemble des produits Sopalin®

Une vision à long terme
En Italie, où se situe son siège, Sofidel est partenaire du WWF depuis 2008 et est engagé dans le programme Climate Savers de l’ONG. Concrètement cette collaboration a pour objectif la réduction des émissions de CO2 du groupe. D’ici 2020, Sofidel veut réduire ses émissions directes de 23 % (qui ont déjà été réduites de 19,1 % depuis 2009)  et ses émissions indirectes (par tonne de papier produite) de 13 %. De plus, le groupe travaille en parallèle à la réduction de ses consommations d’eau et d’énergie.