La biomasse au service de la réduction des gaz à effets de serre

Le groupe Sofidel s’engage depuis une dizaine d’années dans une démarche globale de réduction de son empreinte environnementale.

En 2008, Sofidel a rejoint le programme Climate Savers du WWF pour la réduction des émissions de CO2.
A l'horizon 2020, Sofidel s'est fixé de réduire de 23 % ses émissions de gaz à effet de serre par tonne de papier produit, par rapport au niveau de 2009. Ce qui équivaut à une réduction d’émissions de CO2 d’environ 900 000 tonnes.

C’est dans ce cadre que le groupe Sofidel a investi en 2014 dans une chaudière à biomasse pour son site de Frouard (à côté de Nancy). Il s’agit d’une chaudière à énergie renouvelable, fonctionnant avec du bois : la biomasse. Elle vient remplacer une des deux chaudières au gaz alimentant le circuit de séchage du papier. La chaudière à biomasse fournit environ 60 % des besoins en vapeur de la papeterie. Au total, la biomasse représente environ 20 % de la consommation globale d’énergie du site de Frouard.
Cette installation est d’autant plus durable qu’elle permet de récupérer les cendres générées qui seront recyclées à 50 % en produit routier (mâchefer). Les autres cendres sont traitées dans des centres spécialisés. Sofidel s’efforce également de s’approvisionner en bois dans un périmètre de 200 km maximum autour du site, afin de limiter les trajets et donc les émissions de CO2.

13 000 tonnes de CO2 en moins
Dans le cadre d’une gestion raisonnée des forêts, l’utilisation de la biomasse comme combustible permet d’avoir un bilan carbone neutre pour l’environnement. Cette installation a permis au site de Frouard de diminuer de 30 % sa consommation en gaz naturel, soit une diminution annuelle de 13 000 tonnes de CO2 rejetées.
Deux employés travaillent à temps plein en chaufferie et s’occupent du bon fonctionnement des chaudières ainsi que du suivi de l’énergie consommée. Les rejets atmosphériques de la chaudière biomasse sont contrôlés en continu (CO, NOX, SO2 et poussières).