Permaculture acte III Optimiser la gestion de l’eau de pluie

L’eau de pluie est une ressource gratuite et précieuse pour cultiver votre jardin. Découvrez ici quelques conseils et principes pour en tirer le meilleur parti.

Tout d’abord, il faut prévoir une surface de captage qui peut être un toit ou une terrasse. On installera ensuite le système de récupération le plus haut possible afin de bénéficier de la gravité. Pour le stockage, il est possible d’utiliser des cuves en plastique ou des vieux bidons métalliques qui seront munis d’un trop-plein.

Faire circuler l’eau ! 
En permaculture, l’eau est considérée comme un fluide précieux qu’il faut savoir préserver. D’où l’importance de la gestion de l’eau par les trop-pleins : l’eau en excédent des cuves ne doit pas retourner à l’égout ou dans le sol mais alimenter des bacs de cultures plus bas (les wicking beds) qui eux-mêmes présentent un trop plein qui remplira des seaux ou pourquoi pas permettra d’alimenter une mare ou un bassin. Vous pourrez ainsi vous constituer une réserve d’eau plus importante et avoir plusieurs lieux de puisage étagés sur votre terrain. 

L’arrosage des cultures
Disposer de suffisamment d’eau ne veut pas dire que l’on doive arroser à tout va… N’oubliez pas le paillage ou le BRF (Bois Réméal Fragmenté) pour conserver un sol humide et frais. 
En période de sécheresse, vos cultures auront ainsi d’autant moins besoin d’apports en eau.